avant-propos - Plongée sans sel

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

avant-propos

Recycleur

Plongée (presque) sans bulles...
Mon propos ici est de vous parler de ma passion pour les recycleurs et de son corollaire, le bricolage de sa machine. Tout comme le motard passionné, il est inutile de chercher une logique aux dépenses et aux risques. Si les conditions naturelles sous nos latitudes (la Suisse en ce qui me concerne) ne poussent pas à plonger tous les jours, le plaisir d'évoluer dans un grand silence rythmé par sa respiration n'a pas de prix. On ne vit qu'une fois !


Parler de tous les modèles du marché serait une perte de temps, alors place au Web qui est une mine d'or à ce sujet. Je "blablaterai" uniquement sur ceux que je possède en tant qu'objets de collection et ceux que j’utilise.

J'ai essayé vaille que vaille de présenter les machines dans un ordre chronologique (date de création).

Gauche: coque Hydrogom "camouflée" par Intruder
J’avoue tout de suite que pour ma part je ne suis pas un grand spécialiste de la chose – comprendre «Rebreather Super Méga Instructeur». Juste un petit utilisateur. Je ne suis pas non plus un brillant bricoleur et à vrai dire dans ce domaine je préfère faire confiance à des solutions éprouvées, que ce soit avec des productions industrielles ou artisanales de qualité. A voir la photo de gauche, on réalise que l'imagination dans ce domaine est véritablement sans limite. Dans certains cas précis cependant, je me suis lancé dans de petites transformations pour que la machine corresponde à mes attentes.

La coque Dräger face à la coque Hydrogom
Dans le cas du changement de coque de mon Dolphin, le montage n'a vraiment présenté aucune difficulté. Par choix, j'ai enlevé à la meuleuse quelques morceaux sur la coque Hydrogom.


Que les abrutis m'en excusent
Mes réalisations, aussi modestes soient-elles, ne répondent évidemment pas aux strictes prescriptions de sécurité des constructeurs et sont donc réalisées sous ma totale et entière responsabilité de citoyen. Et ce qui est valable pour moi, ami lecteur, l’est évidemment pour toi ! Ce n’est pas peu dire qu’une mauvaise conception ou utilisation peut s’avérer mortelle ! Considérant mes concitoyens comme des gens pas (trop) idiots, je n'ai pas souligné en rouge et gras, ni ajouté de multiples avertissements clignotants au texte ci-dessus. Que les abrutis m'en excusent !

Pourquoi modifier ?
A mes débuts, je pensais que c'était uniquement pour améliorer ma machine (le Dolphin à l'époque). Ce fut le cas pendant quelques années puisque je suis passé d'un SCR à un CCR coque inox (rebaptisé vu sa construction kolossal, "Panzerdolphin").

Depuis l'acquisition d'un rEvo, je constate que j'aime bricoler avec mes modestes moyens, cherchant par de petits modifications à adapter la machine à mes désirs. Je me retrouve dans la peau d'un motard avec une "caisse" qui ronronne mais désireux quand même d'installer un pot d'échappement en carbone à la place de celui d'usine ! Bref, il y a plein de raisons qui font qu'un propriétaire n'a qu'une seule envie: tout enlever, ou presque, pour reconstruire selon ses désirs et...à ses risques.

Quelques sites sur le web
Cette brève introduction ne serait pas complète sans parler du fantastique et incontournable outil d’information qu’est le WEB. On y trouve tout: coque Dolphin inox, copie de buse KISS, plans pour fabriquer un mélangeur nitrox, etc.

www.nobubblediving.com (terminé)
Ce site qui n'existe plus est à l'origine de ma passion. L'Américian Dave SUTTON y décortique de nombreuses machines; de la Russie aux USA, il y en a pour tous les goûts.
Il pouvait être vu sur mon forum Swiss Rebreather dans le chapitre consacré aux sites du Web disparus (archeo-web)...mais depuis le forum a disparu :-)

www.therebreathersite.nl
Incontournable index géant fait par un amoureux des recycleurs, surtout O2, et qui regroupe une multitude d’exemples de machines et de modifications

www.rebreatherworld.com
LE forum (anglophone) du recycleur, très riche en informations

www.forum-frog.com
un modeste forum francophone (et qui veut le rester) sur le thème des recyclos; on y parle en particulier des ventraux

Conseil: avant de poser une éventuelle question, faire l'effort de chercher dans les archives si elle n'a pas déjà été traitée...ça évite généralement de se faire remballer !

Mes impressions
Cela fait maintenant plusieurs années que j’ai commencé la plongée "recyclée". Les quelques machines que je possède ont en point commun d'avoir une injection manuelle de l'oxygène (abrégé en "grand briton" mCCR, soit Manual Closed Circuit Rebreather). J'avoue que je ne regrette en rien l’investissement ! Cette forme de plongée répond à 100% à mes attentes : silence, autonomie et juste ce qui faut de technicité pour rendre la chose captivante.

Quelques bémols
L'argent étant le nerf de la guerres, le coût d'achat est évidemment LE problème pour se lancer dans ce petit monde d'allumés...heu ! de passionnés. L'acquisition d'une machine n’est pas bon marché et à cela s’ajoute souvent la formation. Le rêve n’a pas de prix mais faut pas pousser "mémé" dans les orties quand même ! Pour des budgets plus restreints, il existe un marché de l’occasion. Les forums spécialisés ou simplement Ebay en proposent assez souvent (Dolphin, par ex.).

Est-ce dangereux ?
Poser la question, c'est déjà apporter une réponse. La plongée en recycleur est plus complexe que la plongée "traditionnelle" en bouteille. C'est là que le bât blesse car il sera toujours plus facile (qu'en ouvert) d'oublier un petit détail. Plus qu'ailleurs, il est très important de ne pas se laisser bercer par l'habitude dans une discipline où une distraction peut avoir des conséquences importantes. Je me rappelle par exemple une plongée en Dolphin (modifié CCR). Arrivé à -50m, j'entendais un glouglou dans mon dos. Ce bruit inhabituel me signalait un problème mais je n'arrivais pas à en déterminer l'origine. Je remarquais vite qu'il ne se produisait qu'à l'expiration. A la sortie (après 1 heure), j'ai réalisé que j'avais remonté la membrane du By-Pass à l'envers. Elle n'était plus étanche. Un peu de gaz sortait à chaque gonflage du grand poumon pendant qu'une légère quantité d'eau entrait. Un contrôle sérieux avant la plongée aurait permis d'éviter cette mauvaise expérience. Je me suis donné une bonne claque.

Je conseillerai de suivre une bonne formation, soit par un "pro" soit par compagnonnage. On y gagne beaucoup ! Les forums du Web sont aussi une bonne source d'information tout en gardant conscience qu'il y a souvent autant d'avis que d'utilisateurs. C'est la vie :)

Vie de couple
Justement, tiens ! En parlant de "vie": que faire quand l'un des conjoints passe au recycleur, l'autre restant en ouvert ? Réponse: s'en accomoder :)) Si les plongées continuent à deux, l'utilisateur du recycleur doit se mettre à la place de celui (ou celle) qui est en ouvert, c'est-à-dire vérifier ses manos. Ca parait évident mais bon...

Je ne cache pas que l'exercice sera passablement frustrant si celui qui a investi dans la machine se limite à des profils que ne renierait pas un plongeur équipé d'un "mono" 12L. Le recycleur, c'est un peu comme avoir des enfants: il y a un AVANT
et un APRES. On ne fait plus les mêmes choses de la même manière ni avec les mêmes personnes.

Si je me réfère à propre situation de couple, ma femme n'a jamais dit non au recycleur mais elle n'en a utilisé aucun ! Je soupçonne un subtil langage pour laisser la porte entr'ouverte sans se mettre son chéri à dos ! Bon, c'est sûr que le recycleur demande plus de temps et que son côté "mécano" apprécié des mecs a un peu (selon un sondage perso auprès de mes connaissances féminines) tendance à rebuter les filles. Sans compter qu'elles ne sont pas très motivées pour plonger longtemps sans purge pipi !

Allez comprendre :)

 
Retourner au contenu | Retourner au menu