génèse Salamandre - Plongée sans sel

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

génèse Salamandre

Recycleur > 2022 Salamandre

un long projet (2016-2022)
L'envie de construire un recycleur O2 a commencé à germer en 2016 avec la rencontre d'un ingénieur passionné de recycleur Alain RONJAT. De cette rencontre est née une belle amitié entre deux rêveurs. Cependant du rêve à la gestion d'un projet, il y a un fossé. On apprend sur le tas.

Au fil des rencontres, la recherche du design aura duré près de 3 ans avec comme fil guide le désir de faire une machine légère et compacte avec le maximum d'autonomie. Une gageure quand on y pense.

Que de doutes, tests foireux, nuits blanches et de joies ! La récompense pour l'équipe est d'avoir innové dans un domaine qui a plus de 400 ans d'histoire.

Bienvenu dans le monde du "slow dive". On dit qu'une bonne histoire vaut mille photos, je m'essayerai de mon mieux à vous conter le Salamandre.

Marc en tenue camo, lac Léman
Le SALAMANDRE pèse 5.4kg tout équipé (O2 + chaux). L'autonomie des filtres est de maximum 125 minutes (effort moyen, eau 4°C, Intersorb 812).

Une fois harnaché sa faible largeur et épaisseur offre une grande liberté de mouvement, très appréciable par ex. en photo. Avec mon 14mm Sigma (114° de champs) j'apprécie de faire de l'ambiance en me posant à ras le fond au milieu des herbiers du Léman. Ce faible volume offre un hydrodynamisme jubilatoire à la palme et plus encore en scooter.

Pour plus d'information, nous contacter à cette adresse: contact@air-research.ch

Une formation délivrée par CMAS swiss diving est nécessaire.

Impression 3D de divers éléments dont la première version du DSV
Pour faire tenir les objets imprimés la plaque a été préalabrement badigeonnée de sucre liquide qui en chauffant se cristallise. Invention française récupérée par les USA puis la Chine, la technologie d'impression 3D est un miracle pour les start-up permettant d'écraser les coûts de prototypage (si tant est qu'on ne devient pas dingue à essayer de calibrer le plateau et la buse, un associé se reconnaîtra).

Je passe sur le nombre de plongées foireuses à tester les versions imprimées.

Premier test à Hermance du prototype de faux-poumon en silicone obtenu à partir d'un moule temporaire en silicone.

photo: sur l'épave du voilier à Hermance en 2019

Salamandre dans le caisson du NEDU, le centre de test de l'US NAVY en Floride
Bénéficier de cette expertise fut incroyable pour le projet. Le passage sur une machine à respirer permit d'améliorer considérablement la machine.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu