lestage - Plongée sans sel

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

lestage

Recycleur

Gauche: célèbre utilisateur de baignoire, Villa Médicis, Rome. Ma è così fantastica ? Canon Ixus 850 IS
Tout le monde connaît le fameux théorème: tout corps plongé dans du natron risque de se réveiller au Louvre :) Ce qui m'amène sur le sujet du volume/lestage en plongée recycleur. C'est un domaine très personnel et le lestage "standard" n'existe pas ! D'où certaines difficultés au début...Seule constante: le volume du/des sac(s) qu'il faut compenser. Rien d'insurmontable !

Droite: mon baudrier (plongée en rEvo)
Le sangles sont en Nylon et ont tendance à glisser facilement (pas le cas des sangles caoutchouc). Les seules modifications que j'ai faites ont été: 1. changer la fermeture en plastique d'origine par une en inox pour des raisons de solidité 2. régler et fixer une bonne fois pour toute les sangles d'épaule (réglables en longueur) afin d'éviter les réglages inutiles à chaque fois. Si c'était à refaire, je prendrai un baudrier avec des sangles en caoutchouc.

Quel lestage ?
J'aborde ce sujet avec difficulté car le lestage, c'est comme le mariage: chacun y trouve de quoi redire ! Pour la quantité tout dépendra de votre machine. Un SCR comme le Dräger Dolphin par exemple demande plus de plombs car les sacs (poumons) sont toujours assez gonflés. Cet "extra" doit être compensé. A noter aussi qu'avec un SCR l'équilibre n'est jamais acquis bien longtemps du fait de l'injection continue; tôt ou tard, le gonflement rend le plongeur positif (c'est plus rapide à faible profondeur). Ce petit soucis n'existe pas avec un SCR à élimination proportionnelle (l'arrivée du gaz frais est liée au rythme respiratoire du proprio). En CCR, c'est plutôt le contraire: les faux-poumons contiennent juste le nécessaire utile à contenter le volume pulmonaire du plongeur. Injecter plus ne sert à rien. L'inconvénient du CCR (très relatif car il est désiré :)) est que les plongées sont souvent plus longues et profondes ce qui nécessite un bon habillement (étanche) qui ajoute du...volume. CQFD.

J'adopte personnellement le système suivant pour ne pas me perdre dans les multiples réglages: noter dans un carnet les différentes combinaisons de configuration en recycleur. Prenons un exemple. Pour une plongée hivernale en lac avec mon étanche (4mm semi-compressé) et une grosse souris, le tout en Panzerdolphin, il me faudra près de 11 kg de lest. En été, la souris sera plus légère pour éviter de trop "chauffer" lors de l'habillage; le lestage s'en trouvera allégé. D'autres facteurs interviennent également: hiver/été, densité mer/lac, poids des blocs de sécu acier/alu, étanche/humide, etc. Soyez CERTAIN de pouvoir tenir le dernier palier ! Qui plus est en hiver avec une étanche normalement gonflée (expérience vécue avec un lestage insuffisant et une étanche vide: je me suis gelé les orteils !).

Gauche: le baudrier, aussi adopté par Phil. Une référence :)
Comptez au minimum entre 6-9 kg de plus ! A disperser sur soi ou sur la machine si cette possibilité a été prévue - ce qui est le cas de tous les constructeurs normalement.

Mon matériel
Pour toutes les plongées (ouvert/fermé), j'ai toujours au pieds des plombs de cheville (2 x 0.9 kg, soit 1.8 kg). Quelques exemples de lestage en fonction de la machine (étanche 4mm + souris fine):

  • Panzerdolphin (CCR): 1 x 7kg (baudrier) + 2-4 kg dans les poches à plomb de la stab Dräger.

Lestage total = +/- 11 et 13 kg (plombs de cheville inclus).

  • rEvo II (coque acier): 1 x 7 kg (baudrier)

La différence de lestage entre les deux machines s'expliquent en partie par l'utilisation de blocs différents: 2L acier à 200b pour le premier, 3l acier à 300b pour le second.

Vous débutez ?
Les débuts sont angoissants (normal !) car on passe de un (ou deux) à trois volumes à gérer. Pas de panique ! Tout s'apprend. N'oubliez pas non plus que les faux-poumons ont leur propre purge de surpression. Ca aide ! Une solution pourrait être de s'entraîner en fractionnant les volumes: quelques plongées en humide avec seulement le recycleur, puis l'étanche (si vous êtes dans une région au climat aussi pourri que la mienne), enfin étanche et stab. A vous de voir mais n'oubliez pas que selon le principe universel de la loi des emmerdes (dit "loi de Murphy") vous devez vous attendre à re-régler rageusement votre lestage après chaque changement de configuration !

Plongée rEvo dans le Léman
Un recycleur bien équilibré permet toute les fantaisies, même de mettre la tête dans la vase (je parle du lac, hein !). Dans le cas contraire, attendez-vous à "en chier" durant toute la plongée. Je sais, je sais. Le terme est vulgaire mais il a l'avantage de couper court aux considérations philosophiques entre le gramme en plus et le gramme en moins :))

Droite: quelques milliers de plongée, ça se ressent sur l'équilibrage...Phil glisse en douceur dans l'eau.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu